Les sources de trafic d’un site internet : direct, referral, Organic Search…

Équipe Webmarket'
Organic Search, Paid Search, Referral, Social... tant de termes inconnus pour le commun des mortels... L'équipe Webmarket vous éclaire ;)
Webmarketing

25 mai 2022

Le trafic de votre site internet est un bon moyen de mesurer les performances de celui-ci. En revanche, il est primordial d’analyser les différentes sources de trafic pour ainsi mieux mesurer votre notoriété et l’efficacité des vos campagnes marketing. Nous allons vous décrypter l’ensemble des canaux afin de vous donner quelques pistes d’actions à mener pour améliorer vos performances.

Les différentes sources de trafic d’un site web

Les sources de trafic sont diverses et sont regroupées en 6 catégories distinctes : le canal direct, la recherche organique, la recherche payante, le trafic social, le canal referral et enfin le trafic mail. Même si pour le moment, cela ne vous aide pas beaucoup à comprendre ces différentes sources, nous allons vous les expliquer point par point et vous aider à interpréter les chiffres.

La recherche organique

SEO

La recherche organique correspond au trafic qui provient des résultats naturels des moteurs de recherche. Elle est constituée des visiteurs ayant fait une recherche sur internet et cliqué sur votre site qui apparaissait dans les résultats. On entend également souvent parler de SEO (Search Engine Optimization), c’est une stratégie qui consiste à optimiser un site internet afin d’améliorer son référencement naturel. Ce canal constitue un moyen durable et avantageux sur le long terme de générer du trafic et de rendre votre site internet compétitif.

Un taux de trafic issu de la recherche organique élevé signifie que votre site est bien référencé dans les moteurs de recherche et qu’il est attractif. En effet, l’internaute a préféré cliquer sur votre site internet plutôt que sur les sites concurrents. A l’inverse, si ce taux est faible, vous devez revoir votre stratégie de référencement naturel pour rendre votre site plus visible et plus attrayant non seulement aux yeux des internautes mais également de ces fameux moteurs de recherche. On parle bien souvent seulement de Google à ce sujet, tout simplement car plus de 90 % des recherches sont effectuées sur ce moteur de recherche (source : https://www.leptidigital.fr/webmarketing/seo/parts-marche-moteurs-recherche-france-monde-11049).

La recherche payante

La recherche payante correspond au trafic généré par vos campagnes de publicités sur les moteurs de recherche. En effet, les internautes ont tapé une requête et ont cliqué sur un lien promotionnel renvoyant vers votre site web. Pour parler de la recherche payante, on évoque aussi le SEA (Search Engine Advertising) ou référencement payant.

Cet indicateur vous permet d’analyser plus précisément l’impact de vos campagnes de publicités sur les moteurs de recherche. Plus il est élevé, plus vos campagnes fonctionnent. A l’inverse du SEO, cette stratégie fonctionne directement mais n’est pas pérenne. En effet, une fois la diffusion terminée, elle ne sera plus source d’aucun trafic.

Le trafic direct

cookies

Autre facteur à prendre en compte : la mise en conformité RGPD d’un site peut également non seulement impacter vos statistiques de trafic mais également leurs sources. Quand un utilisateur arrive sur un site, le tracking ne se déclenche pas avant l’acceptation des cookies. Si l’internaute refuse les cookies, le tracking ne se fera pas et la visite ne sera tout simplement pas comptabilisée. Si l’internaute accepte les cookies, le tracking peut commencer mais il est impossible alors de connaître l’origine de cette visite qui sera donc comptabilisée dans le canal direct par défaut

Le trafic direct permet de vous indiquer le nombre de visiteurs ayant accédé à votre site directement, c’est-à-dire en saisissant votre URL dans la barre de recherche, par le biais de la barre des favoris ou par clic depuis « l’extérieur » du navigateur comme un clic depuis un document .pdf par exemple. Les redirections 302 se rangent également dans le canal direct… vous l’aurez compris ce canal est un peu un fourre-tout dans lequel Analytics range tout ce dont il ne sait pas quoi faire…

Notez cependant que dès la deuxième session de cet utilisateur qui a accepté les cookies, le canal de trafic sera correctement attribué.

Les internautes de cette source de trafic vous connaissent déjà et vous aiment puisqu’ils vous recherchent directement.

Hormis ces considérations, avoir un taux de trafic direct élevé est plutôt bon signe puisque cela signifie que vous disposez d’une bonne notoriété de marque et que vos internautes sont fidèles et ne vous cherchent plus.

Le trafic referral

Il contient tous les visiteurs renvoyés vers votre site web par des liens présents sur d’autres sites internet. Ces liens s’apellent des backlinks et sont un facteur important pour votre référencement naturel. La qualité et la quantité de ces backlinks sont à serveiller de près pour vous assurer de la santé de votre site. Un backlink en provenance d’un site de notoriété vaut mieux que dix liens provenant de sites de qualité médiocre.

En règle générale, si ce canal est élevé, cela signifie que d’autres internautes / sites ont jugé bon de vous recommander et de parler de vous ce qui est un très bon signal envoyé aux moteurs de recherche.

Le trafic social

Cette source de trafic est constituée des visiteurs acquis à l’aide des réseaux sociaux. Le nombre de visiteurs va permettre d’analyser et de mesurer la qualité de votre présence sur les réseaux sociaux. Un trafic social faible va généralement s’expliquer par une présence limitée sur les réseaux. En étant plus actif et en produisant du contenu qualitatif, votre trafic social devrait grandement s’améliorer.

Le canal mail

Newsletter

La dernière source de trafic est elle aussi plutôt explicite et n’est à surtout pas négliger. Elle va permettre de mesurer le trafic généré par les campagnes d’emailing. Si vous menez des campagnes d’emailing ou de newsletters mais qu’elles génèrent peu de trafic, essayez d’en analyser les raisons. Il est possible que vos mails arrivent directement dans les spams et leur chance d’être ouverts est alors extrêmement faible. Il est également possible que liste d’inscrits soit de médiocre qualité. Comme dans de nombreuses autres actions, la qualité va primer sur la quantité dans l’emailing puisque le taux d’ouverture va être un facteur de délivrabilité.

N’hésitez pas non plus à retravailler vos objets de mail et vos contenus pous vous assurer qu’ils correspondent bien à ce qu’attendent de vous vos visiteurs.

Et.si après avoir analysé vos chiffres de trafic e votre site internet, vous ne savez pas comment améliorer votre site et le rendre plus compétitif, nous vous proposons de réaliser un audit complet de votre présence digitale. Nous accompagnons systématiquement nos audits de présence digitale de multiples recommandations. Cela permet d’avoir une vision plus complète sur l’ensemble des actions à mener pour gérer toutes les problématiques que nous avons relevées.



Équipe Webmarket'

Depuis plus de
6 mois chez BM services

Derniers articles

Chiffres clés du e-commerce

Le e-commerce désigne les transactions commerciales effectuées sur le réseau internet. Ces transactions se représentent…

Comment améliorer son référencement social ?

Le développement des différents réseaux sociaux a engendré une prise de conscience pour de nombreuses…

A quoi sert une refonte d’un site internet ?

Le secteur du digital est en constante évolution. Avoir un site internet obsolète risque d’avoir…

Qu’est-ce que le netlinking ?

Le netlinking est une pratique webmarketing aux multiples avantages. Dans cet article, nous allons vous…