Prestashop / WooCommerce / Magento – Quel est le meilleur ?



poste par Aurélien Mouliets

Lancer sa plateforme e-commerce, c’est une grande aventure. Entre la gestion des fournisseurs, des stocks, la mise en place d’actions publicitaires, et tellement plus encore… chaque détail a son importance, y compris le choix du logiciel utilisé. Vous avez peut-être entendu parler des 3 plateformes principales de e-commerce : WooCommerce, PrestaShop et Magento. Laquelle choisir ? Sont-elles les mieux adaptées à vos besoins ? Voici un récapitulatif.

WooCommerce

WooCommerce

WooCommerce a démarré en 2011 comme extension WordPress développée par WooThemes. Ce module fut par la suite acquis en 2015 par Automattic, l’entreprise d’édition de logiciels gérant WordPress, notamment. WordPress est la plateforme de conception de sites internet et de blogs la plus utilisée au monde, avec plus de 30 % du web l’utilisant.

WooCommerce back office

WooCommerce permet d’ajouter à n’importe quel site WordPress une boutique complète et fonctionnelle en installant tout simplement une extension. De nombreux thèmes WordPress sont compatibles avec WooCommerce, qu’ils soient gratuits ou payants. Il existe des extensions pour WooCommerce, certaines gratuites, d’autres payantes. Par exemple, posséder une multi-boutique est une fonctionnalité de base intégrée à PrestaShop, mais qui est payante pour WooCommerce, à hauteur de 199 $. WooCommerce étant développé et maintenu par des américains, le passage à l’international n’est pas forcément aisé à travers des extensions multilingues. La loi anti-fraude à la TVA concernant les logiciels de caisse et solutions e-commerce impacte également le logiciel. À l’écriture de ces lignes, WooCommerce semble vouloir proposer une certification gratuite, mais depuis l’annonce, la société est en silence radio et a retiré son article à ce propos.

LES PLUS :

  • Utilisation relativement facile
  • Installation aisée
  • Richesse des plugins
  • CMS performant, optimisation possible pour le SEO
  • Coût faible

LES MOINS :

  • Pas de nouvelles concernant la loi anti-fraude
  • Pas de multi-boutique
  • Multilingue via extension uniquement
  • Peu de thèmes gratuits
  • Interface homme-machine austère
  • Gestion des déclinaisons
  • Qualité du code : 1 500 plugins disponibles, seuls 345 sont disponibles sur le site officiel

PrestaShop

PrestaShop

PrestaShop, créé en 2005 par 5 étudiants Epitech, est la solution Made in France du lot.

PrestaShop rend le e-commerce facile à utiliser dans de multiples devises et langues. Ce n’est pas pour rien que ce logiciel est utilisé dans plus de 160 pays et en 50 langues différentes. La gestion multi-boutique est intégrée par défaut dans la solution e-commerce française, ce qui permet d’être présent facilement et à moindres coûts sur plusieurs zones du globe. La plupart des modules sont néanmoins payants (même si certains sont gratuits), tout comme les thèmes. Il est fortement recommandé de développer un thème en partenariat avec une agence spécialisée PrestaShop, car le thème gratuit mis à disposition n’optimise pas au mieux le parcours client.

prestashop back office

Enfin différence française oblige, le respect des lois de chaque pays est bien pris en compte et la loi finance 2016 va être gérée par la mise à disposition d’un module développé par l’équipe.

LES PLUS :

  • CMS Français
  • Multilingue par défaut
  • 3 500 extensions et thèmes
  • Une communauté de 500 000 membres
  • Gestion simple et intuitive du catalogue
  • Plateforme e-commerce complète
  • Qualité de l’interface du back office à partir de la version 1.6

LES MOINS :

  • Multi-boutique moins robuste que Magento

Magento

Magento

Développée depuis 2007, Magento est une plateforme e-commerce robuste, capable de gérer de très larges inventaires. Magento est disponible en 2 versions : une gratuite, maintenue par la communauté, et une payante, plus performante et avec bien moins de bugs que la précédente, maintenue par Magento. Cette version reste néanmoins peu accessible aux petites entreprises, avec un coût annuel d’accès au logiciel de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Magento back office

Le grand avantage de Magento est sa capacité à gérer des dizaines de milliers de produits sans broncher. WooCommerce ne gérera que quelques dizaines de produits et même si PrestaShop gère plusieurs milliers de produits facilement, pour les entreprises possédant un nombre très important de produits, Magento peut être la solution idéale. Finalement, concernant la loi finance 2016, Magento n’a pas à ce jour communiqué quoi que ce soit. De quoi s’inquiéter…

LES PLUS :

  • Noyau robuste
  • Réglages SEO
  • Résiste à un catalogue de plus de 40 000 produits
  • Peut supporter un trafic dense (80 000+ commandes par heure)
  • Multi-boutique avancé
  • 9 000 extensions

LES MOINS :

  • Nécessite des compétences e-commerce avancées
  • Complexe à prendre en main
  • Performances
  • Prix des extensions
  • Coût global

Récapitulatif

Quelle plateforme pour votre activité ? Tout dépendra en réalité de votre stratégie, de la nature de votre produits, de vos besoins en terme de logistique, moyens de paiements, connexions avec des solutions de gestion et de votre budget.

Voici quelques chiffres pour vous aider à budgéter votre site e-commerce :

  • WooCommerce : à partir de 1 500 €
  • PrestaShop : à partir de 4 000 €
  • Magento : à partir de 30 000 €

Prenez rendez-vous auprès de l’un de nos chefs de projets spécialisés e-commerce pour être accompagné dans vos choix stratégiques.

Points importants à retenir de cet article

  • Chaque solution possède ses avantages et ses inconvénients ;
  • De votre budget et de votre prévisionnel de vente dépendra la solution la plus adaptée ;
  • Ne restez pas seul dans un choix si important : demandez conseil auprès d’experts

Aidez-nous à partager l’info !

Faites découvrir à vos abonnés Twitter cet article. Cliquez ici pour twitter directement.

Si vous avez apprécié cet article du blog BM Services, abonnez-vous.

Comment s’inscrire au blog BM Services ?

  • Cliquez ici pour vous abonner via RSS.
  • Vous pouvez aussi vous abonner via Feedly.

Les commentaires sont fermés.